Détroit de l’Öresund Lundi 15 août, 2011

Détroit de l'Öresund

Détroit de l’Øresund : n.m. Détroit unissant la mer Baltique au Kattegat, entre l’île de Sjælland (Danemark) et la Scanie, région à l’extrémité sud de la Suède. Un pont reliant Malmö à Copenhague existe depuis 2001. (d’après Le Petit Robert)

Si le détroit de l’Øresund1 n’a pas la même importance en terme de trafic que le Pas-de-Calais, il n’en est pas moins important au regard de l’histoire et de sa position géographique, qui en fait le carrefour de l’Europe du Nord.

Jusqu’à la fin du XIXème siècle et la construction du canal de Kiel, l’Øresund était le seul point de passage d’une route maritime majeure, reliant la mer du Nord et la Baltique. Il n’est donc pas étonnant que le Danemark et la Suède se soient disputés pendant plusieurs siècles cette zone stratégique. La citadelle de Kronborg à Helsingør, sur la côte danoise, témoigne de ce glorieux passé, lorsque chaque navire devait payer un péage, au risque d’être coulé par le fond. Elle fut aussi la terre d’Hamlet, le prince danois légendaire qui se serait fait passer pour fou afin d’échapper à la mort2 et dont s’inspira William Shakespeare pour son œuvre du même nom, dont le premier acte débute sur les remparts du château.

Si les activités maritimes se sont maintenues dans le détroit, il n’y passe aujourd’hui guère plus de 14 000 navires par an. Ce qui fait désormais la force de l’Øresund est la construction du pont eponyme inauguré en 2000, qui rapproche et réunifie les littoraux danois et suédois, créant une nouvelle puissance régionale économique autour du bipôle urbain de Copenhague et de Malmö, premier centre urbain des pays nordiques. Un rapprochement d’autant plus facile que la Scanie, devenue suédoise au XVIIème siècle, était auparavant rattaché au Royaume du Danemark.Embarcadère d’Elsingor (Danemark).

1 C’est le mot danois pour le détroit les suédois l’appelant Öresund ou simplement Sund.

2 Mentionnée tant dans des légendes irlandaises que par l’historien et lettré danois Saxo Grammaticus au XIIIème siècle, Hamlet aurait vécu vers le IIème siècle. Son père, Horvendill, roi du Jutland, aurait été assassiné par son frère Fengo, afin de récupérer sa couronne et sa veuve. Hamlet se serait fait passer pour fou pour échapper à la mort.

Pour en savoir plus :

Jacques Marcadon, « Géoéconomie des détroits danois », Cahiers de géographie du Québec, vol.48, n°135, 2004, p.289-310.

Frédéric Lasserre, « Les détroits maritimes. Réflexion sur des enjeux stratégiques majeurs », Cahiers de Géographie du Québec, Volume 48, n°135, p.279-286, décembre 2004.